Qui a inventé le téléphone ?

Le téléphone

Si on attribue bien souvent l’invention du téléphone à l’ingénieur écossais Alexander Graham Bell, il semblerait que les choses soient plus controversées…

Les premiers travaux qui font référence à la transmission de la parole par l’électricité sont ceux de l’italien Antonio Meucci et du télégraphiste français Charles Bourseul.

En 1849 Antonio Meucci invente un système permettant de communiquer avec un fil électrique à distance : le Telettrofono.

Faute de financement, Antonio Meucci décide en 1871 de protéger son invention par “un avertissement de brevet”, solution provisoire mais moins coûteuse que le dépôt de brevet. En 1874, Meucci décide de présenter son invention à la compagnie des télégraphes Western Union, espérant voir ainsi son prototype développé et commercialisé.

Edward B. Grant, vice-président de la Western Union lui propose d’entreposer son matériel afin d’en étudier les plans, puis ne donne plus de nouvelles à Antonio Meucci.

En 1854, Charles Bourseul présente son projet à sa direction qui le prend pour un fou et lui conseille vivement d’abandonner son projet. Il publie malgré tout un communiqué sur la “Transmission Électrique de la parole” qui sera diffusé dans le magazine hebdomadaire « L’Illustration ».

En février 1876, deux brevets portant sur l’invention du téléphone sont déposés le même jour à seulement deux heures d’intervalles l’un par Elisha Grey, l’autre par Alexander Graham Bell.

Alexander Graham Bell, soutenu financièrement par le riche industriel Hubbard, aurait insisté pour que son brevet soit validé le jour même, chose que n’a pas faite Elisha Gray.

Le 7 mars 1876, le brevet est officiellement accordé à Alexander G. Bell.

Des démarches judiciaires sont alors entreprises par Meucci et Elisha Grey pour revendiquer la paternité de l’invention mais aucune d’entre elles n’a abouti.

Le 10 mars 1976, Bell réussit à passer la première transmission téléphonique en réussissant à “parler” à son collaborateur situé au rez de chaussée pour lui dire :

”Mr. Watson, come here, I want to see you !”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.