L’évolution de la photographie

Bien avant d’intégrer nos smartphones, l’appareil photographique a une longue histoire derrière lui. Découvrons ensemble l’incroyable évolution de la photographie.

Les principes optiques (De – 400 à 1827)

L’invention du premier appareil photographique repose sur des principes optiques découverts dès l’Antiquité. La chambre noire, le sténopé et la lentille de verre représentent les bases de ce qui deviendra plus tard la photographie.

environ – 400

La chambre noire – Mo Ti

C’est au philosophe chinois Mo Ti, qu’on attribue la première expérimentation de chambre noire entre 470 et 391 av. J-C. Il découvre que la lumière du soleil reproduit à travers un petit trou une image inversée.

– 350

Le sténopé – Aristote

Dans l’un de ses ouvrages le philosophe grec Aristote (384-322 av. J-C) décrit le principe de la chambre noire et du sténopé. Cela consiste à faire passer de la lumière dans une pièce obscure par un petit trou. L’image extérieure est projetée de manière inversée sur le mur opposé. Aristote se sert de la chambre noire pour observer une éclipse solaire.

1015

Le traité d’optique – Alhazen

Le scientifique arabe Alhazen a publié entre 1015 et 1021 un ouvrage de sept volumes sur plusieurs domaines dont : “Le traité d’optique.” Il y décrit précisément le principe de la chambre noire et du sténopé. Il s’agit du petit trou par lequel la lumière passe dans une pièce obscure pour projeter une image inversée.

1515

La “camera obscura” – Léonard de Vinci

Le célèbre inventeur italien Léonard de Vinci reprend les travaux d’Alhazen en créant une boîte noire appelée “camera obscura” en latin. Léonard de Vinci suggère que cette invention peut aider les artistes à reproduire des paysages.

1540

L’objectif – Girolamo Cardano

Le scientifique italien Girolamo Cardano (ou Jérôme Cardan) améliore en 1540 la camera obscura de Léonard de Vinci. Il ajoute au sténopé une lentille de verre. Cette lentille améliore la projection et constitue l’invention du premier objectif. Ensuite, Giovanni Battista della Porta contribue à faire connaître cette technique avec son traité “Magia Naturalis”, qui sera lu en 1604 par le célèbre astronome allemand Johannes Kepler. Plus tard, on ajoute des miroirs à 45 degrés pour remettre l’image à l’endroit et la camera obscura devient une innovation répandue chez les peintres pour dessiner durant les 16ème et 17ème siècles.

Les procédés chimiques (De 1827 à 1841)

Au début du 19ème siècle, les techniques optiques sont déjà très avancées mais il n’existe toujours pas de moyen pour fixer les images. C’est à ce moment que la chimie entre en scène.

1827

L’héliographie – Nicéphore Niépce

L’inventeur français Nicéphore Niépce met au point le premier procédé permettant de fixer une image qu’il appelle “héliographie“. Cela signifie : “écriture par le soleil”. Sa technique consiste à employer une chambre noire et une plaque d’étain (métal) sensibilisée au bitume (goudron). La première image héliographique est réalisée en 1827 par lui même, d’une fenêtre à l’étage de sa maison du Gras, à Saint-Loup-de-Varennes, près de Chalon-sur-Saônes. L’exposition aurait durée de 12 à 18 heures.

1839

Le Daguerréotype – Louis Daguerre

Dès 1829, le peintre Louis Daguerre s’associe à Nicéphore Niépce. Ils travaillent ensemble sur de nouveaux matériaux afin de réduire le temps de pose pour fixer les images. Après le décès de Niépce, Louis Daguerre poursuit les recherches et parvient à mettre au point en 1839 le premier appareil photographique commercialisé : le Daguerréotype. Cet appareil fonctionne grâce à une plaque de cuivre recouverte d’une couche de nitrate d’argent exposée à des vapeurs d’iode. La surface obtenue se compose ainsi d’iodure d’argent, qui est photosensible. C’est le début de la photographie “argentique”.

1841

Le Calotype – William Henry Fox Talbot

En Angleterre, William Henry Fox Talbot invente le négatif, permettant la reproduction des images sur du papier. Il appelle sa technique : “calotype”. On peut ainsi reproduire un grand nombre de tirage sur un support léger : le papier. Le principe du négatif restera la base de la photographie pendant 150 ans.

1855

La première photo en couleur

Le physicien écossais James Clerk Maxwell publie en 1855 un article énonçant une méthode pour la photographie en couleur. L’inventeur Thomas Sutton réalise en 1861 pour Maxwell la première photographie couleur d’un ruban de tartan.

1868

La trichromie – Louis Ducos du Hauron

À partir des travaux de Maxwell & Sutton, l’inventeur français Louis Ducos du Hauron développe en 1868, la trichromie. Il s’agit d’un procédé permettant de reproduire des photographies en couleurs en superposant 3 négatifs de trois couleurs primaires optiques (rouge, vert, bleu). Cette avancée permettra plus tard le développement du cinéma et de la télévision en couleur.

1888

Le Kodak – Georges Eastman

L’américain Georges Eastman lance en 1888 le premier appareil photographique portable de la marque KODAK. Il intègre un rouleau de pellicule remplaçant les plaques sensibles. Il suffit de renvoyer l’appareil à l’atelier pour recevoir les photographies, le négatif et l’appareil rechargé.

1900

Le Brownie – Kodak

Fort du succès de ses pellicules, Kodak mise sur un appareil simple et très bon marché : le Brownie. Il est constitué d’un boîtier en carton et d’un objectif. Commercialisés au prix de 1 dollar, ces appareils deviennent très populaires auprès du grand public.

1903

L’autochrome – Auguste & Louis Lumière

En 1903, les deux frères Lumière brevettent la première technique industrielle de photographie couleurs. Cette technique réalise une image positive sur une plaque de verre et fixe les couleurs grâce à des grains de fécule de pomme de terre.

Les améliorations électro-mécaniques (De 1925 à 1975)

Après les innovations de Kodak, l’appareil photographique se démocratise progressivement pendant le 20ème siècle. Le développement de la presse provoque aussi l’apparition du métier de photoreporter. De nouvelles contraintes poussent alors les fabricants à améliorer l’électronique et la mécanique de leurs appareils.

1925

Leica I – Leitz

L’ingénieur Oskar Barnack construit pour l’entreprise allemande Leitz, un appareil photographique léger et robuste : le Leica I. Cet appareil utilise un nouveau format de film 35 mm plutôt utilisé pour le cinéma. Sa petite taille et sa qualité lui offrent un très grand succès auprès des journalistes reporters. Le célèbre photographe Robert Capa l’utilise pour ses photoreportages de guerre dans les années 1930.

1927

L’ampoule flash – General Electric

C’est le scientifique allemand Paul Vierkötter qui invente la première ampoule flash électrique en 1925. Un peu plus tard, l’idée est améliorée et brevetée par son compatriote Johannes Ostermeyer. La société General Electric réussit à produire de façon industrielle la première ampoule flash dès 1927 au Royaume-Uni. Ces premières ampoules flash sont à usage unique.

1929

Rolleiflex – Franke & Heidecke

En 1929, l’entreprise allemande Franke & Heidecke propose le Rolleiflex. Ce nouvel appareil possède deux objectifs couplés : l’un pour la visée reflex et l’autre pour la prise de vue. On appelle ces appareils : reflex bi-objectif. Il est très apprécié par les photographes professionnels en particulier les photoreporters. Robert Doisneau utilise le Rolleiflex de nombreuses fois. Robert Capa aussi lors du débarquement en Normandie par les alliés en Juin 1944.

1935

Diapositive couleur – Kodak

Eastman Kodak commercialise en 1935 un film négatif couleur pour la projection cinéma :  Kodachrome. Ces nouvelles pellicules de 35 mm permettent d’obtenir des diapositives munies d’un cadre en carton. Les diapositives sont projetées à l’aide d’un projecteur de diapositives.

1942

Pellicule couleur – Kodak

Eastman Kodak commercialise en 1942 le premier film négatif couleur pour photographie :  Kodacolor. On peut enfin développer des photos en couleur aussi facilement que les photos en noir & blanc.

1948

Polaroïd – Edwin H. Land

Le scientifique américain Edwin Herbert Land achève près 10 ans de recherches sur la lumière et les matériaux polarisants. Il propose en 1948 le premier appareil photo instantané : le Polaroïd 95 Land Camera. La photo est directement développée sur son papier très spécial. Le papier photo Polaroïd contient le fixateur de lumière et le révélateur.

1948

1600F – Hasselblad

En octobre 1948, le fabricant suédois Hasselblad sort le modèle 1600F qui est le premier appareil photo reflex à objectif unique au monde pour le format moyen. C’est un appareil photographique reflex mono-objectif qui ne possède qu’un seul objectif permettant à la fois : la prise de vue et la visée grâce à un système de miroir mobile. En juillet 1969, le modèle Hasselblad 500 EL embarque avec la NASA sur la mission Apollo 11 pour capturer les premières photos sur la Lune.

1957

Pentax – Asahi Optical Co

En 1957, l’entreprise japonaise Asahi Optical Co propose le tout premier reflex comportant un pentaprisme fixe : le Pentax. Après 50 ans d’existence, Asahi Optical Co adopte le nom Pentax en 2002.

1960

Le flash électronique

Le développement et la miniaturisation des composants électroniques permettent l’apparition du flash électronique dans les années 1960. La plupart des fabricants remplacent rapidement les ampoules au magnésium qui étaient à usage unique. Le flash électronique fonctionne grâce à une lampe à décharge contenant un gaz rare comme le xénon. Un système électronique permet d’élever la tension de 9 à 3000 Volts. Un condensateur se décharge alors instantanément pour produire le flash.

1963

Polacolor – Polaroïd

La firme américaine propose désormais son Polaroïd en version couleur : le Polacolor. Le nouveau papier photo Polaroïd contient 3 fixateurs (couleurs primaires) de lumière ainsi que le révélateur.

La photographie numérique (De 1975 à aujourd’hui)

À la fin du 20ème siècle, la photographie se tourne vers les technologies numériques. À mesure que la qualité des photos numériques augmente, la photographie argentique avec ses pellicules est peu à peu abandonnée. De plus, la photographie numérique intègre dès l’an 2000 les téléphones portables et se popularise avec les smartphones.

1975

Le premier appareil photo électronique – Kodak

L’ingénieur américain Steven Sasson crée en 1975 pour Kodak le premier prototype d’appareil photo numérique. Avec ses 3,6 kg, il est doté d’un capteur CCD capable de capter 10 000 pixels (100 x 100 px). La photographie est enregistrée de manière analogique sur une bande magnétique. La qualité de la photo est mauvaise mais c’est déjà un bon début.

1981

MAVICA – Sony

Le constructeur japonais Sony sort en 1981 le MAVICA. Cet appareil photo numérique possède un capteur CCD de 279 300 pixels (570 x 490 px). L’enregistrement analogique des photos se fait sur une disquette ayant une capacité de 50 images.

1986

RC-701 – Canon

Le fabricant japonais Canon lance en 1986, un appareil photo reflex numérique. Le RC-701 est doté d’un capteur CCD couleur de 380 000 pixels. Il est considéré comme l’ancêtre des appareils reflex numériques haut de gamme de la marque.

1988

DS-1P – Fujifilm

Le fabricant de pellicule japonais Fujifilm présente en 1988 le premier appareil photo 100% numérique. Il ne sera jamais commercialisé mais prépare l’avenir des appareils numériques. Le DS-1P est doté d’un capteur CCD capable de capter 400 000 pixels et d’une carte mémoire (SRAM) de 2 MB capable de stocker les images sous la forme de fichier numérique.

1990

Photoshop 1.0 sur Mac – Adobe

Dès 1987, l’étudiant de l’université du Michigan Thomas Knoll, crée un logiciel de traitement d’image numérique qu’il appelle Display. Après l’avoir amélioré et rebaptisé PhotoShop qui signifie “Atelier photo”, il signe un contrat avec Adobe pour l’exploitation de Photoshop 1.0 sur les ordinateurs Apple.

1995

Stabilisateur d’image – Canon

Le constructeur japonais propose son premier objectif photo intégrant un stabilisateur d’image. Le Canon EF 75-300mm permet d’éliminer ou d’atténuer le flou de bougé, dû à la vibration naturelle de la main.

2000

Premiers photophones – Sharp & Samsung

En juin 2000, le constructeur coréen Samsung propose le premier téléphone avec appareil photo intégré : le SGH-V200. Ce téléphone peut prendre seulement 20 clichés à 0.35 mégapixel et doit être branché à un ordinateur pour récupérer les photos. La même année, le fabricant japonais Sharp commercialise à son tour un photophone (J-SH04) qui remporte un plus grand succès malgré sa résolution de 0.11 mégapixel seulement.

2000

Carte SD

Les fabricants japonais SanDisk, Matsushita et Toshiba développent en 1999 la carte SD (Secure Digital) et la commercialisent dès 2000. La carte SD permet de stocker des fichiers numériques et équipe principalement les appareils photos numériques et les caméras.

2001

EOS-1D – Canon

Canon sort à l’automne 2001 son premier appareil photographique reflex numérique au format APS-H. L’APS-H est un format de photo un peu plus grand que le format APS-C répandu à cette époque. Il s’agit d’un appareil destiné aux professionnels avec une résolution de 4,1 mégapixels. Les photographes professionnels n’ont plus d’excuses pour passer au numérique.

2007

iPhone – Apple

Le constructeur d’ordinateur américain Apple lance en 2007 le premier smartphone avec un écran tactile “multi-touch”. L’important succès de l’iphone démocratise la photographie sur smartphone. On commence à parler de “photophone”.

2011

1er appareil photo 3D – Fujifilm

Le constructeur japonais Fujifilm innove encore avec le premier appareil de photo 3D avec écran auto stéréoscopique sans lunettes : le FinePix W3. Cet appareil permet de prendre plus de 20 000 photos 3D et même de filmer en HD 3D (1280 x 720 pixels). Le FinePix W3 est encore vendu et très apprécié aujourd’hui.

2018

P20 Pro – Huawai

Le chinois Huawai sort en 2018 le premier smartphone à triple capteur photo de 40, 20 et 8 Mégapixels.
– Le capteur principal de type RVB de 40 Mégapixels capture la photo avec la plus grande résolution et une ouverture f/1,8.
– Le capteur monochrome (noir et blanc) de 20 Mégapixels capture les nuances de lumière.
– Enfin, le capteur de profondeur de champ de 8 Mégapixels estime les distances.
C’est en combinant les informations de ces trois capteurs que les photos obtiennent une meilleure qualité.

2019

Capteur photo 48 Mégapixels – Sony Electronics

Sony propose en 2019 un nouveau capteur photo (IMX586) pour smartphone de 48 Mégapixels. Ce composant utilise un nouvel algorithme et une matrice de 4 sous-pixels. Il permet de filmer en 4K à 90 images par seconde et offre une résolution photo de 8000 x 6000 pixels. Sony fournit ses capteurs à de nombreux constructeurs de smartphone tels que Apple, OnePlus ou Oppo.

Ça va aussi t’intéresser…

L’évolution de l’automobile

La voiture est une grande invention qui a entraîné d’importants changements sociaux et économiques pour l’humanité. Découvre avec moi l’évolution de l’automobile.

L’évolution de l’éclairage

De la maîtrise du feu à la LED, l’Humanité a toujours cherché des moyens d’éclairage efficaces. Quelles grandes innovations nous ont permis de nous éclairer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Centre de préférences de confidentialité

Cookies

Advertising

Analytics

Other