L’évolution de la bicyclette

Voilà plus de 200 ans que le vélo circule ! Qui l’a inventé ? Comment a-t-il évolué ? Retour sur l’histoire et les innovations du “deux roues”.

Les grandes inventions

La bicyclette débute son existence en étant un objet de curiosité et de loisir pour la bourgeoisie. Ce moyen de transport évolue progressivement grâce à quelques grandes inventions avant de devenir le vélo moderne.

La Draisienne

1817 La Draisienne

Le 12 juillet 1817, le baron Allemand Karl Drais von Sauerbronn présente un engin à 2 roues reliées par un cadre en bois sur lequel est installé un siège. On s’assoit à califourchon et l’on avance en donnant des impulsions avec les pieds. C’est du nom de son inventeur que provient le nom « Draisienne ». Cette machine est brevetée en 1818 sous le nom de « Vélocipède » car son but est « de faire marcher une personne avec une grande vitesse » (véloce = rapide, pède = pied).

La Draisienne à pédales

1839 La Draisienne à pédales

La première bicyclette est inventée vers 1839 par un forgeron Écossais : Kirkpatrick MacMillan. L’évolution qu’apporte MacMillan est un système de pédales reliées à la roue arrière. Les pieds du cycliste ne touchent plus le sol.

La Michaudine

1861 La Michaudine

En 1861, les Français Pierre Michaux et son fils Ernest Michaux, ont l’idée de fixer directement des pédales sur la roue avant.

Le Grand Bi

1870 Le Grand Bi

Les pédales étant fixées sur la roue avant, il faut agrandir la taille de cette dernière pour augmenter la vitesse. Le grand bi est muni d’une très grande roue à l’avant d’environ 1,50 m de diamètre, ce qui lui permet d’aller plus vite que la Michaudine. C’est James Starley qui lance le premier modèle.

La bicyclette de Lawson

1879 La bicyclette de Lawson

En 1879, Henry John Lawson dépose un brevet pour un vélocipède équipé d’une transmission par chaîne. Un engrenage plus grand à l’avant (le plateau) qu’à l’arrière (le pignon) fait tourner la roue arrière plus vite que les pédales ne tournent. On a donc plus besoin d’une roue géante pour aller plus vite.

La bicyclette de sécurité

1885 La bicyclette de sécurité

La bicyclette de Lawson ne rencontre pas autant de succès que celle de John Starley en 1885. Il adapte un système de transmission par chaîne sur un vélo avec des roues plus petites. On l’appelle “bicyclette de sécurité” car le cycliste est plus en sûreté par rapport au Grand Bi.

Les premiers pneumatiques

1888 Les premiers pneumatiques en caoutchouc

John Boyd Dunlop souhaite remplacer les roues en bois du tricycle de son fils. Il invente un tube creux de caoutchouc gonflé d’air afin de réduire le bruit et de gagner en confort. En 1889, Dunlop fonde la première manufacture de pneumatiques, en utilisant la vulcanisation inventée par Charles Goodyear en 1842. C’est un procédé qui permet de stabiliser le caoutchouc afin qu’il résiste mieux aux écarts de température.

Le premier pneumatique démontable

1891 Le premier pneumatique démontable pour vélo

En 1891, les frères Michelin inventent le premier pneumatique démontable pour vélo. Il possède une chambre à air. Charles Terront qui remporte la première course cycliste Paris-Brest-Paris en 1891 teste ce nouveau pneumatique.

La roue libre

1894 La roue libre

L’Allemand Ernst Sachs commercialise la roue libre en 1894. Il s’est appuyé sur les travaux de F. Nicolet qui avait déjà déposé un brevet en 1869.

La démocratisation

Désormais plus confortable et accessible, la bicyclette se démocratise tout au long du 20ème siècle. Les classes populaires l’utilisent quotidiennement pour leurs déplacements, comme les facteurs ou les policiers…

1900 La bicyclette Hirondelle

L’Hirondelle est construite par la société Manufrance et possède deux vitesses à rétropédalage. Ce vélo permet de pédaler en arrière ! Il devient le premier moyen de locomotion rapide des policiers de Paris.

Le premier “Tour de France”

1903 Le premier “Tour de France”

Le dérailleur

1937 Le dérailleur

Dès 1869 un prototype de transmission par « dérailleur » figure au Salon du vélocipède de Paris, mais ce n’est qu’en 1937 que l’usage du dérailleur s’officialise avec le Tour de France. À partir de cette année, le dérailleur fait ses preuves, et se démocratise sur tous les vélos. Le cycliste peut ainsi facilement changer de vitesses.

Le VTT

1979 Le VTT

C’est en Californie que l’on voit apparaître les premiers Vélos Tous Terrains. On le doit à Joe Breeze dans sa version artisanale et à Tom Ritchey pour la version industrielle avec sa marque Mountain Bikes créée en 1979. Le VTT est équipé de pneus larges et crantés, d’amortisseurs et d’un cadre renforcé en aluminium, acier, titane ou fibres de carbone.

Le vélo à assistance électrique

1993 Le vélo à assistance électrique

L’un des premiers vélos électriques à moteur dans la roue remonte à 1895. Par la suite, de nombreux prototypes ou petites séries de vélos électriques apparaissent mais ne connaissent aucun succès. En 1993, le constructeur Japonais Yamaha décide de s’appuyer sur les progrès de la motorisation électrique, de l’électronique de puissance, et surtout du stockage d’énergie des batteries rechargeables. Dès 1994, le modèle Yamaha PAS AX1 connaît un grand succès en Asie et se répand dans le Monde dans les années 2000.

Actuellement, le vélo évolue encore pour être plus résistant, léger, rapide et esthétique.


Qu’as-tu retenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.