L’évolution de l’éclairage

De la maîtrise du feu à la LED, l’Humanité a toujours cherché des moyens d’éclairage efficaces. Quelles grandes innovations nous ont permis de nous éclairer ?

Les techniques primitives

Lors de la période préhistorique, les Hommes ont appris à maîtriser le feu et ont employé des moyens d’éclairage très simples.

-450 000

Le feu

Les Hommes commencent à maîtriser le feu pendant la Préhistoire environ 450 000 ans avant J.C. Obtenu en tapant deux silex l’un sur l’autre au-dessus d’un tas de bois, le feu est le premier moyen d’éclairage artificiel.

-31 500

La torche

Un peu plus tard vers 31 500 ans avant J.C. les Hommes utilisent le feu sur des bâtons de bois inflammables que l’on appelle : torches. C’est très souvent du pin qui est choisi comme bois car il ne brûle pas trop vite et permet une bonne combustion. Au paléolithique, les peintres de la grotte Chauvet utilisent des torches de pin pour s’éclairer et produire le noir de charbon servant de pigment pour leurs fresques.

Les lampes à combustion

De l’Antiquité au 19ème siècle, l’éclairage s’obtient grâce à la combustion d’huiles, de pétrole ou de gaz. Différentes techniques se succèdent afin d’améliorer l’utilisation des lampes.

-13000

La lampe à huile

Les lampes à huiles les plus anciennes ont été retrouvées il y a plus de 15000 ans. Celles-ci sont constituées d’un réservoir contenant des huiles végétales, et sont munies d’un bec avec une mèche.

-3000

La chandelle

La chandelle est un dispositif d’éclairage à flamme formé d’une mèche entourée de matière combustible solide. Au Moyen Âge, la mèche est composée de chanvre ou d’étoupe et plus tard en coton. Le combustible est généralement du suif de mouton ou de bœuf. La chandelle brûle avec une odeur forte et en émet une fumée noire.

400

La bougie à la cire d’abeille

La bougie est inventée au Moyen-Âge. Elle est constituée d’un bloc de cire dont le centre est traversé par une mèche en fil de coton tressée et imbibée d’acide borique (combustible). Au XIVème siècle, la ville algérienne de Béjaïa (anciennement appelée Bougie) qui fournit une grande quantité de cire pour la fabrication de ces nouvelles chandelles, donne son nom à la bougie. La bougie est plus chère que la chandelle mais elle émet une odeur plus agréable et moins de fumée.

1744

La lanterne réverbère

En 1744, un ingénieur Français, Dominique-François Bourgeois, surnommé Bourgeois de Châteaublanc, met au point la lanterne à réverbère. C’est une lampe à combustion munie d’une mèche de coton, plongée dans de l’huile. Elle brûle sur une longue durée et possède des réflecteurs argenté (miroirs) qui réverbèrent la lumière vers le sol.

1780

La lampe à réservoir constant

Le chimiste français Joseph Louis Proust invente la lampe à réservoir à huile séparé en 1780. Appelée « lampe à niveau constant », elle possède un réservoir d’huile et elle utilise le principe des vases communicants pour alimenter la mèche de manière constante.

1813

L’éclairage au gaz

C’est à Londres que le premier éclairage au gaz est réalisé le 31 décembre 1813, sur le pont de Westminster. L’entreprise Gas Light and Coke Company qui réalise cette première installera plus tard la première installation d’éclairage au gaz à Paris en 1816.

1853

La lampe à pétrole

Le pharmacien polonais Ignacy Lukasiewicz invente la lampe à pétrole en 1853. C’est un luminaire muni d’un réservoir contenant du pétrole distillé et d’une cheminée de verre. La mèche trempée brûle le pétrole par capillarité, c’est à dire en l’absorbant.

Les lampes électriques

Finalement le 19ème siècle marque l’avènement de l’électricité. Aujourd’hui, nous utilisons encore cette énergie pour nous éclairer, même si les solutions techniques ont bien changées.

1835

La lampe à incandescence

La lampe à incandescence a été inventée en 1835 par James Bowman Lindsay, développée par Joseph Swan en 1860 puis par Thomas Edison en 1879 dans sa version industrielle. Il s’agit d’une ampoule dans laquelle le courant électrique circule dans le fil conducteur et traverse un filament en tungstène. Le tungstène est un matériau capable de résister à une température de 3400°C. Ce filament résiste donc au passage des électrons et chauffe jusqu’à devenir incandescent. Il produit ainsi de la lumière.

1901

La lampe à décharge

L’américain Peter Cooper-Hewitt conçoit la première lampe à décharge en 1901. C’est une lampe électrique constituée d’un tube rempli d’argon et de mercure sous basse pression. Elle émet une lumière légèrement bleutée et de nombreux rayons ultraviolets.

1910

Le tube à néon

L’ingénieur français Georges Claude conçoit le tube à néon en 1910. C’est une lampe électrique constituée d’un tube rempli de néon avec deux électrodes à ses extrémités. Il est principalement utilisé pour les enseignes lumineuses.

1936

Le tube fluorescent

L’entreprise allemande OSRAM crée en 1936 le premier tube fluorescent. Cette nouvelle technologie se base sur les travaux de leurs ingénieurs Ruttenauer et Pirani. Cependant, le principe de la fluorescence n’est pas nouveau car Edmond Becquerel et Thomas Edison avait déjà travaillé sur cette idée au 19ème siècle.

1959

La lampe halogène

En 1959 Edward G. Zubler et Frederick Mosby, ingénieurs de General Electric inventent la lampe à incandescence halogène. Ils se basent principalement sur un brevet de 1933 décrivant la redéposition du tungstène sur le filament et l’usage de l’iode qui est un gaz halogène.

1962

La Diode Électroluminescente (DEL)

La première diode électroluminescente a été créée par Nick Holonyak Jr. et Sam Bevacqua de General Electric en 1962. La DEL (ou LED en anglais) repose sur la découverte de Henry Joseph Round en 1907 de la première émission de lumière par un semi-conducteur. Plus tard en 1927, Oleg Losev dépose le premier brevet de la DEL. Les DEL ne sont utilisées qu’en infrarouge pour les télécommandes et principalement dans les couleurs rouge, vert et jaune.

1980

La lampe fluocompacte

La première lampe fluocompacte est commercialisée en 1980 par PHILIPS. C’est une lampe électrique basée sur le tube fluorescent inventé en 1936. Elle est obtenue en rétrécissant le tube sous forme d’une spirale. La lampe fluocompacte ou lampe “basse consommation” a été développée pour remplacer les lampes à incandescence et ainsi réduire la consommation électrique après le choc pétrolier de 1973.

1993

La lampe à LED

En 1993 les japonais Shuji Nakamura et Takashi Mukai de l’entreprise NICHIA, inventent la DEL bleue de forte luminosité. C’est cette dernière innovation qui permet de réaliser la DEL blanche et la lampe d’éclairage à LED actuelles.

Ça va aussi t’intéresser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.