L’évolution de l’informatique

L'évolution de l'informatique

De nos jours, les ordinateurs sont partout, même dans notre poche avec nos smartphones. Comment l’informatique est apparue ? Comment a-t-on inventé les premiers ordinateurs ? Découvre maintenant l’évolution de l’informatique…

Les premiers calculateurs

Avant de créer des machines capables de réaliser des calculs automatiquement, l’Homme a créé des objets qui l’ont aidé à réaliser des calculs. Ce sont les premiers calculateurs.

-2000

Le boulier

Le boulier ou abaque est utilisé en Mésopotamie 2000 ans avant J-C.

1642

La Pascaline

En 1642, Blaise Pascal crée une machine capable d’additionner et de soustraire : la Pascaline. Elle est créée spécifiquement pour le père de Blaise Pascal, qui était percepteur d’impôts.

1673

La machine à calculer REPLICA de Leibniz

En 1673, Leibniz qui s’est inspiré de la Pascaline invente une machine capable de multiplier et de diviser : la Replica.

Les cartes perforées

Entre 1800 et 1950, les calculateurs sont passés du tout mécanique au tout électronique. Progressivement les capacités de calculs ont augmenté et la fiabilité des machines aussi.

1800

Le métier à tisser Jacquard

Vers 1800, le Français Joseph-Marie Jacquard met au point un métier à tisser qui utilise des cartons perforés pour commander les mouvements des aiguilles. C’est la première machine programmée.

1834

La machine à calculer de Charles Babbage

En 1834, Charles Babbage s’inspire du métier à tisser de Jacquard, pour élaborer une machine qui, à l’aide de cartes perforées, évalue les différentes fonctions (addition, soustraction, multiplication, et division). Ada Lovelace, fille du célèbre Lord Byron, un des plus grands poètes anglais de son temps, développe les principes de base de la programmation en travaillant avec Charles Babbage sur sa machine.

1936

Alan Turing

Alan Turing publie en 1936 un article “On Computable Numbers” définissant les bases théoriques de la programmation sur des machines capables d’effectuer des calculs. Il parvient en 1940 à “cracker” la machine de cryptage nazi appelée Enigma.

1938-1941

Les Z1, Z2 et Z3 de Konrad Zuse

Pendant la première partie du 20ème siècle, l’avancée des mathématiques permet de donner un nouveau souffle à la recherche informatique. Celle-ci aboutit à partir de 1938 à la naissance du premier ordinateur programmable qui utilise le binaire : le Z1, créé par l’Allemand Konrad Zuse. C’est le premier calculateur programmable fonctionnel. Les informations sont stockées sur des cartes perforées. Le Z3 achevé en 1941 est plus fiable que les précédentes versions.

1943

Le MARK 1

En 1943, l’Américain Howard Aiken créé en collaboration avec IBM le premier calculateur électromécanique ASCC (Automatic Sequence Controlled Calculator). Installé et livré en 1944 à l’université d’Harvard, il est baptisé Mark 1. C’est une machine qui pèse 5 tonnes et mesure 17 m de long pour 2,5 m de hauteur. Cette machine calcule 5 fois plus vite que l’Homme de façon entièrement automatisée. L’informaticienne Grace Murray Hopper est l’une des premières à programmer le Mark 1.

1945

L’ENIAC

Créé par John William Mauchly et J. Presper Eckert en 1945, l’ENIAC devient le premier ordinateur ne comportant plus aucune pièce mécanique. Il est composé de 18 000 tubes à vide, s’étend sur plus 160 m2 et opère en décimal. Les premières à avoir programmé l’ENIAC sont les six programmeuses Betty Snyder Holberton, Jean Jennings Barik, Kay McNulty Mauchly Antonelli, Marlyn Wescoff Meltzer, Ruth Lichterman Teitelbaum and Frances Bilas Spence. Il est surtout utilisé pour effectuer des calculs balistiques.

1946

L’EDVAC

L’EDVAC (Electronic Discrete Variable Automatic Computer) est une évolution de l’ENIAC basée sur l’architecture de John von Neumann. Il permet la mémorisation de 5,5 kilo octets et opère en binaire. Il est composé de 6 000 tubes à vide, 12 000 diodes et s’étend sur plus 45 m2.

La miniaturisation

À partir de l’invention du transistor, les lampes à vide ne sont plus utilisées et les ordinateurs réduisent considérablement leurs tailles. De nouveaux langages de programmation apparaissent avec les premiers circuits intégrés. La taille et le coût des ordinateurs sont réduits.

1948

Le transistor

L’apparition du transistor en 1948 révolutionne l’informatique, permettant ainsi de fabriquer des ordinateurs moins encombrants en consommant moins d’électricité.
Il s’agit d’une sorte d’interrupteur électronique automatique qui remplace les tubes à vide.

1951

Le premier compilateur

Après avoir travaillé sur le Mark 1, Grace Hopper développe le premier compilateur sur une évolution de l’EDVAC : l’UNIVAC.
Un compilateur est un système qui traduit automatiquement le langage des informaticiens en langage machine.
Grace Hopper considère que les programmeurs doivent utiliser un langage plus simple que celui des machines.

1962

Apparition du mot “informatique”

Le mot informatique est créé par Philippe Dreyfus à partir des mots « information » et « automatique ».

1963

La première souris

La souris est inventée en 1963 par Douglas Engelbart au Stanford Research Institute. Elle est équipée de deux roues fixées sur deux capteurs et d’un bouton poussoir. La souris est améliorée par Jean-Daniel Nicoud dès 1979 avec une boule et deux capteurs internes ainsi que deux boutons poussoirs.

1965

Programma 101

En 1965, le Programma 101 de la société italienne Olivetti est le premier ordinateur personnel numérique et programmable. Il est inventé par l’ingénieur Pier Giorgio Perotto.

La démocratisation & les systèmes d’exploitation

Désormais programmables, les ordinateurs permettent aux utilisateurs de saisir les opérations d’entrée avec un clavier et affichent les résultats sur un écran ou une imprimante sous forme de texte. L’évolution de l’informatique connaît 3 générations de systèmes d’exploitation : les CLI (Interface en Ligne de Commande); les GUI (Interfaces Utilisateur Graphiques) et à présent les NUI (Interfaces Utilisateur Naturelles) rendent l’ordinateur plus accessible à tous.

1969

UNIX

En 1969, Ken Thompson développe la première version d’un système d’exploitation en ligne de commande (UNIX).

1971

Premier microprocesseur

La société Intel commercialise son premier microprocesseur, le 4004.

1973

Premier système d’exploitation graphique

La société XEROX sort en 1973 sa station de travail Alto équipée d’un système d’exploitation appelé Alto OS. Il possède la première barre d’outils.

1976

Premier ordinateur Apple

Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne commercialisent le premier micro-ordinateur Apple 1.

1981

Le premier PC

En 1981, IBM lance le PC (Personal Computer). Son succès repose sur sa compatibilité logicielle. Quelle que soit la marque de l’ordinateur, les logiciels pour PC sont compatibles. La société Microsoft de Bill Gates, fondée en 1975 distribue rapidement des logiciels d’application (traitement de texte, gestion de base de données, etc.)

1984

Premier GUI sur Macintosh

En 1984, les systèmes Macintosh d’Apple Computer sont les premiers à être dotés d’une interface graphique : Lisa OS. Au lieu d’avoir à taper des lignes de commandes au clavier, l’utilisateur peut maintenant se servir d’une souris et cliquer sur des icones. Le contenu est présenté sous la forme WYSIWYG “What You See Is What You Get”.

1985

Microsoft Windows 1.0

Après le succès de ses logiciels sur PC et de son système d’exploitation MS-DOS, Microsoft lance Microsoft Windows 1.0

1991

Linux

En 1991, l’étudiant finlandais Linus Torvalds développe enfin le noyau “Linux” au projet GNU lancé en 1983 par Richard Stallman. Le concept consiste à développer un système d’exploitation libre et open source. Plusieurs distributions apparaissent comme Debian ou Ubuntu.

Progressivement les ordinateurs augmentent leurs performances et les systèmes d’exploitations évoluent aussi. L’architecture des ordinateurs actuels est toujours celle de Von Neumann à quelques évolutions près.

La véritable révolution informatique de la fin du 20ème siècle est surtout la transformation de l’ordinateur vers de nouveaux objets (Console de jeux, smartphone, tablette tactile…). Une nouvelle génération d’interface apparaît : les NUI (Natural User Interfaces). L’interaction entre l’Homme et la machine est de plus en plus sensorielle et intuitive grâce aux accéléromètres (Nintendo Wii) ou aux casques de réalité augmentée (Oculus Rift, Playstation VR).

Play

Ça va aussi t’intéresser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.