L’évolution des ascenseurs

Depuis l’Antiquité, les Hommes ont cherché un moyen de se déplacer dans le sens vertical. Retrouve les grandes étapes de l’histoire de l’ascenseur.

Treuil

-3000

Le treuil

L’ancêtre de l’ascenseur est évidemment le premier appareil de levage : le treuil. Il se compose d’un axe (cylindre) autour duquel s’enroule une corde. C’est en faisant tourner l’axe que la corde élève une charge.
D’après l’architecte romain Vitruve, la découverte du treuil serait l’oeuvre d’Archimède en l’an 236 avant J.C. Cependant, la construction des pyramides d’Egypte montre que le treuil existait déjà environ 3000 ans avant J.C.

Colisée

70

Le monte-charges à contrepoids

À Rome, des archéologues ont trouvé au Colisée et dans les Palais des Césars, des gaines verticales correspondant, vraisemblablement, à l’installation de monte-charge à contrepoids.

Poulies

476 – 1600

Moyen-Âge & Renaissance

L’évolution des techniques de construction et du transport de marchandises va multiplier les systèmes de levage (cabestans, treuils simples avec poulies de rappel, élévations hydrauliques, monte-charge mais aussi grues pivotantes).

Château de Versailles

1743

La «chaise volante»

Les 17ème et 18ème siècles voient apparaître de nouvelles idées et surtout un nouveau besoin : le transport des personnes.
La «chaise volante» fait son apparition au Château de Versailles et au Palais Mazarin vers 1743. Équilibrée au moyen d’un contrepoids, son déplacement est assuré par la traction à bras.

Parachute

1853

Le parachute

C’est en 1853 que naît véritablement le concept d’élévateur moderne, grâce à l’invention de l’américain Elisha Graves Otis.
Ce maître mécanicien met au point le parachute, système de sécurité destiné à retenir les monte-charges en cas de rupture de câble. Il en démontre la pertinence lors d’une exposition dans le hall du Crystal Palace à New-York.

Vérin hydraulique

1867

L’élévateur hydraulique

Le français Léon Edoux présente en 1867, lors de l’Exposition Universelle de Paris au Grand Palais, deux élévateurs hydrauliques destinés au transport de matériaux sur les chantiers.
Il les baptise du nom d’«ascenseur». C’est la première fois que ce vocable est utilisé dans le langage technique pour désigner le transport vertical.

Moteur électrique

1880

L’ascenseur électrique

Werner Siemens et Hulstie présentent le premier ascenseur électrique lors de l’Exposition Industrielle de Mannheim en Allemagne. C’est le premier ascenseur utilisant un moteur électrique. Il réalise une ascension de 22 mètres en 11 secondes.

Engrenages

1903

L’ascenseur électrique sans réducteur

Otis met au point un ascenseur électrique sans réducteur avec un moteur à courant continu. Sa vitesse de déplacement plus grande favorise la construction d’immeubles plus élevés.

Boutons de commande

1925

Le pupitre de commande

Otis invente un système automatique, permettant la bonne répartition des appels et le contrôle de la vitesse de l’ascenseur. Cela permet aux usagers de “piloter” l’ascenseur en appuyant sur des boutons sans qu’il ait un opérateur.
Produit artisanal et architectural réalisé dans des matériaux nobles (ébénisterie, fer forgé…), l’ascenseur entre dans l’ère du «presse-bouton». Techniquement, l’ascenseur est plus rassurant, voire plus «serviable».

Gratte-ciels

1970

L’industrialisation de l’ascenseur

Progressivement, l’ascenseur va s’industrialiser pour mieux répondre aux besoins d’une urbanisation croissante qui va atteindre son apogée durant les années 1970.
Désormais programmables, les ascenseurs sont plus confortables, moins gourmands en énergie, plus spacieux et plus accessibles aux personnes âgées et handicapées.

Qu’as-tu retenu ?

3 Commentaires sur “L’évolution des ascenseurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.