Qui a inventé le disque audio ?

Disque audio

À la fin du 19ème siècle, les limites du phonographe avec son cylindre poussent des inventeurs à développer de nouveaux supports…

C’est en 1887, que l’allemand Émile Berliner, invente un support moderne d’enregistrement sonore : Le disque. L’avantage de cette innovation est d’utiliser une gravure sur un disque plat, ce qui donne une reproduction beaucoup plus fidèle de l’enregistrement sonore. Ce disque fabriqué en cire est lu par un gramophone.

Le gramophone
Le gramophone

Fort de leur succès vers 1897, les disques sont fabriqués en shellac (gomme-laque). C’est un mélange d’une substance provenant d’un insecte asiatique, de poudre d’ardoise, de cire et de coton. Il s’agit de disques 78 tours car ils tournent à une vitesse de 78 tours par minute.

Grâce au développement de l’industrie du plastique, vers 1930 les disques sont fabriqués en PVC (Polychlorure de vinyle) et améliorent ainsi la qualité sonore. On appelle ces disques : vinyles.

Ce nouveau disque en vinyle s’impose après la Seconde Guerre Mondiale à cause de la pénurie de shellac et surtout grâce à une nouvelle technique de gravure plus fine sur des disques plus petits : les 33 tours et 45 tours.

Les disques microsillons
Les disques microsillons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.