L’évolution des supports de stockage

4ème génération – Les supports de stockage flash

Issus des puces électroniques semiconductrices EPROM et EEPROM, les mémoires flash sont des supports statiques. Désormais, plus rien ne bouge, plus de rubans, de bandes ou de disques. Les supports flash sont entièrement numériques et augmentent la vitesse de lecture des informations.

2000

La clé USB

Développée et commercialisée en 2000 par M-Systems et IBM, il semblerait que son invention remonte à 1996 par un malaisien Pua Khein Seng. La clé USB est un support de stockage numérique amovible, pouvant se brancher sur le port USB d’un ordinateur et d’autres appareils (téléviseurs, enceinte MP3, autoradios…).

2000

La carte SD

Par ailleurs, SanDisk, Matsushita et Toshiba développent en 1999 la carte SD (Secure Digital) et la commercialise dès 2000. La carte SD équipe principalement les appareils photos numériques et les caméras. Plus petite, la version miniSD sort en 2003. Et enfin la version microSD sort en 2005 pour les baladeurs MP3, téléphones puis smartphones.

Années 2000

Le disque SSD

Bien qu’ils soient inventés en 1976 par DATARAM sous l’appellation Bulk Core, les premiers disques SSD n’ont pas de succès car ils occupent beaucoup d’espace. C’est au début des années 2000, lorsque la miniaturisation des composants flash le permet que le disque SSD se développe. Les ordinateurs portables et ultraportables démocratisent alors ce disque et les capacités augmentent progressivement allant jusqu’à plusieurs dizaines de Téraoctets (To) aujourd’hui.

Teste maintenant tes connaissances :

Ça va aussi t’intéresser…

Les images numériques

Les écrans de nos smartphones, ordinateurs ou téléviseurs évoluent sans cesse avec des définitions (HD, 4K, 8K) de plus en plus grandes. Pixels, résolutions, définitions, …

3 Commentaires sur “L’évolution des supports de stockage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.